Transformation des wagon Bachmann

Transformons les wagons Bachmann.

Ces modèles représentent les quelques wagons construits sur bogies Decauville par les ateliers de la CLM en 1896/98 .
J'aime beaucoup transformer le matériel du commerce car, si construire intégralement ses propres wagons est très gratifiant, cela peut prendre aussi beaucoup de temps ! Aussi, les adaptations/ améliorations de matériels commerciaux sont un bon compromis, et la différence de temps passé est très appréciable (quelques jours de bidouillages dans le cas des Bachmanns contre quelques semaines de constructions pour certains de mes wagons). Les wagons Bachmann en 0n30 sont très beaux, d'un prix très abordable, mais aussi très...américains ! Bien que ressemblant de loin à des Perchings ou à des Decauvilles, les différences sont beaucoup trop importantes pour oser espérer représenter l'un ou l'autre de ces wagons à partir des modèles Bachmann ! Néanmoins cela n'empêche pas d'en faire des wagons d'apparences française, si l'on ne cherche pas l'authenticité. Pour cela on vas commencer par supprimer toute les caractéristiques américaines :
-Suppression des plate-formes sur le «gondola».
-Suppression des massif en bois sur les traverses de tamponnement.
-Suppression de 2 longerons intermédiaire du châssis et des tirants associés.
Le châssis de ses wagon est constitué de 2 pièces : une pour le plancher, les longerons extérieurs et les traverses de tamponnement et une autre pour les longerons intérieurs liés par les traverses support de bogies. L'ensemble se démonte très facilement.
J'ai commencé par le « Gondola »(que l'on appellera « plat à ridelles » pour plus de facilité et aussi parce qu'il va changer de nationalité!) sur lequel je voulais supprimer les plates-forme d'extrémités. Pour cela 2 solutions : soit prolonger les ridelles latérales jusqu'aux extrémités ou raccourcir le châssis. C'est cette dernière option que j'ai choisi et, dans un but d'uniformisation, j'ai fais de même avec le plat et la citerne. Suite à ça il faudra repositionner les traverses pivot à la bonne distance des extrémités. Sur ce wagon les traverses de tamponnement ont été refaites intégralement. Au centre du wagon entre les deux montants, j'ai figuré une ridelle ouvrante sur charnières avec ses dispositifs de fermetures, la pièce d'origine à pour cela été gravé intérieur/extérieur. Enfin les ridelles ont été assemblées entre elles aux extrémités à l'aide de cornières rivetées.
Sur le châssis du wagon citerne, j'ai refais les longerons extérieurs (la partie liée au plancher) car je voulais supprimer les supports de ranchers( ces 2 longerons sont mis précieusement de cotés car ils vont resservir!). Un garde-corps avec un volant à été rapporté à une des extrémités. Le dessous du châssis à reçu un équipement de frein Westinghouse complet, plus la timonerie du frein à main. Les bogies ont été équipés de sabots de frein. La citerne à été débarrassé de ses mains-courantes et à reçu de nombreux éléments de détaillages comme le montre les photos.
Sur le wagon plat, les traverses d'extrémités sont refaite avec les morceaux de longerons récupérés sur la citerne, ce qui permet d'avoir des supports de ranchers aux bouts du wagon.
Je reviendrais plus longuement sur la transformation de ces wagons car depuis cet article, j'en ai acquis 3 autres(1 plat,1 gondola et 1 couvert) et j'aurais donc l'occasion de faire d'autres photos(et surtout de meilleurs qualités!).

Document numris-185

Le plat à ridelles terminé: on voit bien la ridelle avec ses charnieres au centre du wagon ainsi que les cornieres d'angles. Notez également les anneaux d'arrimage sur le longeron.

Document numris-184

Le dessous du plat à ridelles: les traverses de tamponnement et celles supportant les bogies ont été refaite. La suppression des longerons intermédiaire rend le chassis plus français.

Document numris-186

Le dessous du plat (et non pas le dessous de plat...!) sur celui là, les traverses sont d'origines. Seul les traverses de tamponnements ont été épaissi avec du plastic de 1mm d"éppaisseur.

Document numris-188

La citerne terminé: il y a beaucoup de pieces rapportées(en blanc) mais cette transformation est quand meme assez rapide.

Document numris-189

Le superdétaillage du dome: charnieres, systeme de vérouillage et ferrures de poignées

Document numris-191

Le dessous de la citerne: on aperçoit les sabots et la timonerie de frein du bogie. Le garde-corps est en profilés plastiques, si cela était à refaire, j'opterais pour du laiton!

Document numris-194

Document numris-192

Deux autres vues des dessous de la citerne: le frein est complet, seule erreur: le cylindre de frein Bachmann correspond à un frein à vide et ne devrait pas actionner la timonnerie à l'aide d'une chaine, mais d'une tringle. le tuyau blanc serre à la vidange.

IMG 0507bis

La citerne painte et patinée: le tuyau rangé sur le coté provient d'une corde de guitare!

IMG 0508bis

 

L'autre coté: notez la trappe du "trou-d'homme (pour le néttoyage) ainsi que le robinet de vidange.

IMG 0518bis

Le plat à ridelles terminé: il ressemble un peu moins à un wagon américain!

IMG 0515bis

Le plat terminé: la possibilité de mettre des ranchers aux extrémités augmente la diversité des chargements!

2018  Steambreizh   globbers joomla templates