Une 120 Bicyclette de l'Etat.

-Un peu d'histoire :
Ces locomotives ont été conçues et construites pour la compagnie de l'Ouest par différents constructeurs (Ets Gouin et la SACM entre autres) de 1856 à 1884 à 150 exemplaires (série n°1 à 150). Elles sont considérées comme les premières machines-tender de route et ont été construite pour répondre à l'important trafic voyageur de la banlieue parisienne alors en pleine expansion. Trafic qu'elles assurèrent jusqu'au début des années 1910 environs. Après cette date, la majorité des unités furent ventilées vers les dépôts de provinces de la compagnie de l'État (qui avait racheté la compagnie de l'Ouest en 1909). Ainsi, ces petites locomotives ont écumées les petites lignes de Normandie, Bretagne, Loire Inférieure, Vendée, etc. Leurs numérotation à l'État était 21-601 à 21-725 (25 machines avait déjà été réformés à cette date). Le reste de la série sera réformé entre 1913 et...1932 soit avec prés de 70 ans service pour certaines ! À noter que quelques exemplaires ont été revendus à l'industrie privé.
La série se compose de plusieurs sous-série qui présentent le même aspect général mais avec des différences dans les détails, parfois même entre des exemplaires d'une même série.
Si on ajoute à cela une numérotation qui ne respecte pas la chronologie de la construction, il est très difficile de s'y retrouver et d'établir un historique précis de certaines unités.
Cela peut être considérer comme un avantage pour réaliser la notre, car cela laisse une certaine liberté dans la représentation...
-Le modèle :
C'est un kit en laiton du fabricant AD train-modele qui est d'un prix vraiment très abordable.
Malheureusement, il s'est rapidement avéré que ce Kit est plus proche de l'évocation que de la maquette fidèle : certaines cotes sont pour le moins fantaisistes (arrondies des couvre-roues, formes des traverses de tamponnement, soutes à charbon, hauteur du dôme et de l'abri) et de nombreux détails caractéristiques sont absents (cornières de rives de la ceinture de caisse, tablier intermédiaire sous les caisses à eaux, etc) .Mais il faut rester positif : un modèle exact aurait très certainement coûté beaucoup plus cher et je n'aurais alors pu l'acheter...
Ayant pu me procurer les plans complets de la locomotive (traité des chemins de fer de G-Moreau)
J'ai pu remédier à l'essentiel de ces défauts et construire un modèle très proche de l'original.
J'en profite pour remercier mon ami Jean Édouard qui m'a fourni de très belles photos qui m'ont permis de mieux saisir et comprendre certains détails particuliers (notamment l'arrière de la soute à charbon et la disposition du « buffet » à l'intérieur de l'abri).
-Place aux photos :

 

 

 

IMG 8481bis

Le chassis assemblé: Il est prévu des rondelles en acier pour combler le jeu dù à la différence de largeur entre les longerons et les roues. j'ai préferé soudé des rondelles en laiton. les paliers de l'essieux porteur sont ovalisés pour donner du jeu à celui-ci.  Le cendrier posé suivant la notice est ...à l'envers!  Les Bielles sont améliorées par adjonction des clavettes et graisseurs.

 

 

IMG 8521 bis

Premiers èssais de roulement: ça tourne comme une horloge! La traverse soutenant le moteur a été soudée à l'envers pour que le moteur  repose plus à plat.

 

IMG 8523 bis

Le gabarit de formage de la corniere de rive de la face avant découpée d'aprés le plan et la piece réalisée. On appréciera la difference de courbure avec la piece du kit...

 

IMG 8528 bis

La corniere est soudée sur le fronton de la caisse pliée et soudée: ça commence à ressembler à une locomotive! La traverse avant à vue sa forme entierement refaite d'aprés le plan.

 

IMG 9141 bis

Soudure de l'ensemble caisse-tablier-traverses de tamponnement: une grosse opération un peu délicate à réaliser! Je n'ai pas respecté la notice qui préconise de souder les traverses sur le chassis. De même, les tabliers avant et arriere sont moins épais (3,5mm à l'avant et 4mm pour celui de derriere en accord avec le plan) alors qu'il font presque le double sur la notice! A noter: à ce stade le chassis à été raccourcis de 6mm à l'arriere pour que l'axe médian des essieux moteur soit parfaitement centré avec l'échancrure de la caisse (toujours en accord avec le plan).

 

IMG 9143 bis

La face arriere de l'abri est juste posée(celle-ci doit rester démontable). L'arriere des caisses à eau-verticale dans le kit-sont découpées suivant l'angle de la bande de rivets oblique conformément au plan et aux photos.

 

IMG 9186 bis

Reprise des échancrures des couvres-roues: une fine tôle est soudée derriere la tôle existante. Auparavant, les rivets du pourtours ont été meulés délicatement.

 

IMG 9191 bis

Une bande de rivet (AMF87) est soudé sur la tôle, puis celle-ci est découpée à la nouvelle forme. ensuite le tablier(taillé dans unechute du kit) est mis en forme et soudé en dessous.

 

IMG 9188 bis

La corniere de rive est soudée sur le pourtour de la caisse jusqu'à l'arriere (cette partie, vue sa forme "tarabiscotée" est constituée de deux plats soudés ensembles).

 

IMG 9193 ter

Sur les photos montrant des "Bicyclettes" de l'Etat, aucune n'a une cheminée à colerette, j'ai donc coupé celle-ci, manchonné la cheminé avec un tube, puis soudé un autre tube par dessus ainsi qu'une petite rondelle pour figurer la nouvelle colerette. L'embase a été préalablement percé pour recevoir une tige fileté. L'ensemble est ensuite tourné à la perceuse. Le tube constituant le dôme est d'abord raccourci de 3mm, puis 2 rondelles (épaisseur 1 et 0,5mm sont tournées pour faire la colerette autour du chapeau. Ce dernier reçoit une tige filetée soudée en son centre. L'ensembles est serré avec l'embase puis soudée au gaz.

 

 

 

 

 

 

 

IMG 9198 bis

 Les nouvelles pieces sont posées sur la chaudieres"pour voir" .

IMG 9202 bis

 la tôles de l'abri est pliée et assemblée avec la partie arriere.

IMG 9206 bis

Les nouvelles pieces sont soudées sur la chaudiere. Les caisses à eau ont reçu leurs couvercles ainsi que les plaques de la compagnie. L'abri, lui, à reçu ses visieres: Ça prend forme!

 

IMG 9207 bis

La sabliere me semblant manquer un peu de hauteur, je lui ai refait une embase et j'ai également réalisé les deux distributeurs trés caractéristique. Ceux-ci sont façonnés par pliage d'une tôle. Leurs formes n'est hélas pas symétrique (alors qu'elles devraient l'être!) mais cela ne se voit plus une fois posé....

 

IMG 9210 bis

 

Les apparaux sont boulonnés et soudés sur la chaudiere préalablement percée. Celle-ci a reçu ses cerclages. À noter: la biellette de commande d'échapement sous la cheminée.

IMG 9217 bis

L'arriere de la soute à charbon et de la chaudiere avec, posée sur le tablier, les futures habillages de celles-ci. Les réhausses de soutes sont posées: elles ont été diminuéés de 3mm en hauteur et un plat a été soudée sur leurs poutours.

 

IMG 9266 bis

 

La porte de boite à fumée: tous les reliefs"fantaisistes" ont été arasé sauf le couvre-joint central et les contours sont repris d'aprés le plan. La piece en bronze est soudée sur une embase découpée dans une chute.

IMG 9288 bis

 

Pour ne pas déssoudé les pieces la constituant, la porte de boite à fumée est simplement boulonnée sur la face avant. Le coffre à outils est assemblé mais ses charnieres reste à poser. les tringleries, tuyauteries commences à apparaitre.

 

 

                                                                        Une 120 Bicyclette de l'Etat (suite)

 

 

2021  Steambreizh   globbers joomla templates